Lexique

ACCUEIL, Achat d’un spectacle en tournée par un organisateur dans le but de le présenter à un public. Mise à disposition du lieu, de l‘équipe et de l’équipement nécessaires à la représentation de ce spectacle et à la poursuite de son parcours vers d’autres lieux d’accueil.  

BUDGET DE CRÉATION,  Document récapitulatif des charges et des produits prévisionnels liées à la création d’un spectacle jusqu’à la dernière représentation donnée dans le lieu de création. Dans le cadre d’une coproduction, le budget de création ne fait apparaître que les sommes apportées par un coproducteur allant au-delà du prix de cession des représentations qu’il accueille. 

BUDGET DE TOURNÉE,  Document récapitulatif des charges et produits prévisionnels liées à la tournée d’un spectacle à compter du deuxième lieu de représentation. Dans le cadre d’une coproduction, le budget de tournée fait apparaître le montant correspondant au prix de cession du spectacle pour les représentations données chez les coproducteurs. 

CESSION/ACHAT, Contrat par lequel le producteur vend son spectacle à un organisateur en contrepartie d’une somme d’argent. Le montant peut être forfaitaire et couvrir tous les frais ou détaillé en cachet, transport, hébergement, repas. 

COMPAGNIE CONFIRMÉE, Une compagnie est considérée comme confirmée dès son 6ème spectacle professionnel pour autant qu'elle ait, en principe, 7 ans d'activités depuis la première représentation du premier spectacle.

COMPAGNIES ÉMERGENTES, Une compagnie est considérée comme émergente jusqu'à son 5ème spectacle professionnel et, en principe, sa septième année d'activité depuis la première représentation du premier spectacle.

CORÉALISATION, Contrat conclu entre un producteur et un organisateur qui s’associent pour présenter un spectacle et s’entendent sur une répartition des responsabilités, des frais, et sur un partage des recettes. Le contrat comporte généralement une clause de minimum garanti pour protéger l’une et l’autre des parties.  

COPRODUCTION, Contrat conclu entre deux ou plusieurs parties qui s’associent pour mettre en commun les moyens financiers, techniques et/ou humains nécessaires à la création et l’exploitation d’un spectacle. La coproduction se bâtit en principe sur une participation financière mais peut aussi être assumée ou complétée par la fourniture de services ou de prestations. Dans le cadre d’une coproduction, la somme apportée ou les prestations[1] fournies par le coproducteur doivent être supérieurs au prix d’achat du spectacle.

CRÉATION, Première représentation d’un spectacle.  Par extension : Processus qui aboutit à la création d’un spectacle. Période qui s’écoule entre le moment où l’idée du spectacle vient au metteur en scène / chorégraphe / producteur et la fin de la série de représentations données dans  le lieu de création. 

DIFFUSION, Activité qui consiste à : promouvoir le travail d'une compagnie auprès d'organisateurs dans le but de trouver des lieux de représentation pour ses spectacles ; négocier les conditions d'accueil avec les organisateurs ; organiser les tournées et résoudre les problèmes y relatifs ; entretenir le lien avec les programmateurs et à établir de nouveaux contacts afin d'élargir le réseau des partenaires.

ÉMERGENCE, Terme qui désigne les artistes ou producteurs n’ayant pas produit plus de cinq spectacles professionnels ou ayant moins de 7 années d’activité à partir de la première création.  

ORGANISATEUR, Théâtre, festival, organisme ou autre lieu de représentation qui achète des spectacles pour les présenter au public (aussi appelé par extension lieu d’accueil).  Lors de l’accueil d’un spectacle, l’organisateur fournit un lieu en ordre de marche, l’infrastructure et le plateau technique. Il en supporte les frais, notamment les salaires et les charges annexes du personnel nécessaire au service général du lieu, le chargement et le déchargement du matériel, le montage et le démontage des décors, le réglage de la sonorisation et des lumières. Il assume également toutes les responsabilités relatives à la promotion du spectacle, à la sécurité, à l’accueil du public, à l’encaissement, à la comptabilité des recettes, et en supporte tous les frais. 

PRÉ-ACHAT, Achat d’un spectacle qui n’est pas encore créé. Contrat de vente établi entre un producteur et un organisateur permettant au producteur de disposer, dès la phase de création, de l’assurance de dates de représentations et éventuellement de liquidités provenant d’une avance sur le montant de la vente.  

PRODUCTEUR, Personne ou structure qui prend en charge la production d’un spectacle, en détient et assume les droits, est responsable de son financement, assume la responsabilité d’employeur. Concrètement, le producteur coordonne et réunit les moyens nécessaires à la réalisation du projet, qu’ils soient matériels ou humains. Entre réalité économique et travail artistique, le rôle du producteur est de négocier le passage de la conception au concret. Durant la période d’exploitation du spectacle, le producteur assume le paiement des salaires du personnel nécessaire à la réalisation du spectacle, les indemnités et les charges s’y rapportant. Il s’occupe notamment de la fourniture et de l’entretien des décors, des costumes, des accessoires.   

PRODUCTEUR DÉLÉGUÉ, Personne ou structure désignée par les coproducteurs ou le directeur artistique pour assurer en leur nom la production d’un spectacle. Le producteur délégué est le responsable juridique et financier du projet, notamment vis-à-vis des autres contributeurs. 

PRODUCTION, Mise en œuvre organisationnelle, administrative et financière de l’idée d’un metteur en scène / chorégraphe / producteur pour aboutir à la création d’un spectacle et éventuellement à sa diffusion. 

PROFESSIONNEL DU SPECTACLE,  est reconnue comme « professionnel du spectacle » toute personne qui répond au moins à deux des critères suivants (1&2 ou 1&3 ou 2&3):

  1. Formation professionnelle :

    • diplôme académique ou professionnel reconnu dans son domaine.

  2. Expérience et rémunération

    • expérience professionnelle qui se traduit par des activités rémunérées régulières dans des compagnies professionnelles indépendantes, des institutions culturelles professionnelles et/ou des réseaux reconnus.
    • ou, travail personnel régulièrement soutenu par les collectivités publiques, au bénéfice de cachets, de droits d’auteurs, ou d’honoraires.

  3. Reconnaissance des pairs

    • Est reconnue par les groupes constituant son champ professionnel. Ce dernier recouvre les groupes suivants :

      1. Institutions et manifestations avec une programmation culturelle professionnelle.
      2. Professionnels du domaine: artistes, programmateurs et, dans certains cas, agents.
      3. Critiques et publications: médias généraux et spécialisés, études de spécialistes.
      4. Jurys de concours reconnus : prix, résidences, bourses, commande d’œuvres.

RELÈVE, Terme qui désigne les artistes dont le début de carrière – c’est-à-dire la conclusion de la formation professionnelle ou, si celle-ci manque, la première représentation publique professionnelle d’une œuvre – ne remonte pas à plus de cinq ans, et qui n’ont pas plus de 35 ans[2]. 

REPRISE, fait de retravailler un spectacle en vue d’une tournée, dans la mise en scène ou chorégraphie initiale, après une interruption ou lors d’une saison ultérieure à celle de la création. La reprise d’un spectacle implique une période de répétition et nécessite parfois des changements de distribution, des adaptations ou un renouvellement des costumes, une rénovation du décor, etc. Les représentations du spectacle repris peuvent avoir lieu dans le même bassin de population que lors de la création ou non.

RÉSIDENCE, Mise à disposition d’un lieu de travail à un artiste ou une équipe artistique par un organisateur pendant une période définie. L’accueil en résidence peut être assorti de la mise à disposition de personnel, de matériel technique, d’une somme d’argent ou d’un lieu d’hébergement par exemple. L’accueil en résidence n’implique pas l’obligation de faire une présentation publique du travail. La résidence peut être valorisée comme une part de coproduction. 

SPECTACLE VIVANT, est reconnu vivant un spectacle impliquant la présence physique d’artistes qui interprètent une œuvre de l’esprit face à des spectateurs présents sur le lieu de la représentation[3] .

SPECTACLE VIVANT PROFESSIONNEL, est reconnu professionnel un spectacle vivant, porté par un producteur, impliquant le travail de PROFESSIONNELS DU SPECTACLE rémunérés composant une forte majorité de l’équipe[4]. La rémunération des PROFESSIONNELS se fait dans le respect de la législation en vigueur ou de la Convention Collective de Travail de la branche.

TOURNÉE, Déplacement d’un spectacle pour donner des représentations en dehors de son lieu de création. Période qui s’ouvre dès que le spectacle quitte son lieu de création pour être présenté dans un autre lieu, jusqu’à sa dernière représentation. Pour la CORODIS, la tournée peut repasser par le lieu de création lors d’une saison ultérieure. 

  

[1] Les prestations en nature devront être valorisées dans le budget de création. 

[2] Dans un désir de cohérence vis-à-vis des compagnies et d’harmonisation des pratiques, la CORODIS a adopté la définition de Pro Helvetia.

[3] Sauf exception justifiée par des enjeux artistiques

[4] Sauf exception justifiée par des enjeux artistiques